Préparez-vous à vivre une expérience improbable

samedi 19 mars 2022 Actualités

Se retrouver soudainement à piloter un avion de ligne n’arrive pas tous les jours. Cependant cela reste pour beaucoup d’entre nous un vieux rêve d’enfant. Préparez-vous à le réaliser à bord d’un avion extraordinaire.

 

Prenez les commandes du mythique Boeing 737

Cet appareil a débuté sa carrière en 1967 et n’a cessé d’évoluer au cours des cinquante dernières années. Toutes versions confondues, ce n’est pas moins de 10000 avions qui ont sillonnés le monde. Si l’on mettait tous les 737 les uns derrière les autres cela représenterait un embouteillage de plus de 300km de long!  Le cockpit garde des traces de cette histoire de plus d’un demi siècle. Un cockpit un peu vintage où l’on se sent un peu à l’étroit, mais tellement aéronautique. Un avion qui se pilote à l’assiette, aux paramètres et avec finesse. Et quel bonheur de le sentir réagir à la moindre sollicitation des commandes de vol, un avion conçu pour les pilotes. Maintenant vous comprenez pourquoi nous avons choisi cet appareil. Et nous voulons vous en faire profiter.

Un environnement technologique complexe

Le cockpit d’un avion de ligne est un environnement technologique complexe. De plus,  un avion évolue en 3 dimensions et sur 3 axes de rotation. Il y a un manche, des pédales, des manettes de gaz, plein d’écrans partout et le nombre de boutons dépassent l’entendement.  De surcroît on ne parle pas de km/h et de mètre mais de nœud et de pieds. Heureusement, avant de prendre les commandes il y aura le briefing. Il s’agit d’un petit cours à la portée de tous pour se familiariser avec cet environnement. Vous pouvez le visionner ici

Piloter chez Flight Sensations, quelle différence ?

Traditionnellement les centres de simulations imposent au « jeune pilote » d’être accompagné dans le cockpit par un copilote bienveillant. Chez Flight Sensations nous vous proposerons un instructeur qui occupera la place copilote. Ainsi vous pourrez toujours compter sur lui au cas où la situation viendrait à vous échapper. Mais aujourd’hui nous vous proposons une autre possibilité d’accompagnement unique en son genre.

Alors imaginez un autre scénario, celui où il n’y a pas d’instructeur dans le siège du copilote, mais plutôt l’un de vos proches. Votre épouse ou époux, votre belle-mère ? Et sur le « Jumpseat », juste derrière vous, un invité, persuadé que vous avez la situation en main mais avouons-le, pas très rassuré. À travers la porte du cockpit encore entrouverte, vous entendez les passagers et personnel de bord se préparer au départ imminent. Mais un tel scénario est-il réalisable et comment cela peut-il fonctionner ?

Piloter en duo

Lors de la crise sanitaire la question c’est posée de savoir comment nous pourrions guider nos équipages sans notre présence dans le cockpit. En effet, les dimensions internes du cockpit du Boeing 737 ne permettaient pas d’appliquer les règles de distanciation. Alors comment faire ? De plus, cela permettrait de libérer la place de l’instructeur pour en faire profiter votre invité.

Alors nous nous sommes inspirés d’un fait réel où un contrôleur aérien avait guidé le passager d’un avion de tourisme en perdition jusqu’à la piste d’atterrissage. Nous avons donc installé à quelques mètres du simulateur une tour de contrôle avec radar et une copie des instruments. Afin de bien communiquer nous y avons ajouté une caméra HD et une intercom radio. Enfin, il a fallu élaborer un langage spécifique pour guider les pilotes avec précision.

Du côté instructeur, il nous a fallu réapprendre le pilotage par la voix sans pouvoir intervenir physiquement sur les commandes. Lors de l’installation dans le cockpit nous vous donnerons les derniers conseils avant de refermer la porte et vous laisser seul à bord. Bon vol les amis, nous veillons sur vous ! Après tout n’est ce pas la mission principale d’un contrôleur aérien ?

Quelle option choisir ?

Bien sûr nous vous laisserons le choix de la configuration de l’équipage, avec ou sans copilote. Le prix reste évidemment le même. Ce scénario, temporaire au départ, remporte un tel succès auprès de nos clients qu’il est choisi à 90%. Après tout, voler dans un simulateur ne vous fait courir aucun risque.

Très honnêtement les premiers vols furent compliqués, les crashs nombreux, puis, petit à petit nous avons trouvé les mots justes et réconfortants qui mettent en confiance nos équipages volontaires. 95 % des atterrissages se terminent par l’applaudissement des passagers. Cela fait 2 ans que nous procédons de la sorte et ceux qui ont vécu cette expérience s’en rappelleront longtemps. Il suffit, pour s’en assurer, de lire les nombreux avis relatant cette expérience improbable.